Toggle navigation

log_truncate_on_rotation

Type: bool
Défaut: off
Contexte: sighup
Redémarrer: false

Lorsque logging_collector est activé, ce paramètre impose à PostgreSQL de vider (écraser), plutôt qu'ajouter à, tout fichier journal dont le nom existe déjà. Toutefois, cet écrasement ne survient qu'à partir du moment où un nouveau fichier doit être ouvert du fait d'une rotation par temps compté, et non pas à la suite du démarrage du serveur ou d'une rotation par taille comptée. Si ce paramètre est désactivé (off), les traces sont, dans tous les cas, ajoutées aux fichiers qui existent déjà.

Par exemple, si ce paramètres est utilisé en combinaison avec un log_filename tel que postgresql-%H.log, il en résulte la génération de 24 journaux (un par heure) écrasés de façon cyclique.

Ce paramètre ne peut être configuré que dans le fichier postgresql.conf ou indiqué sur la ligne de commande.

Exemple : pour conserver sept jours de traces, un fichier par jour nommé server_log.Mon, server_log.Tue, etc. et écraser automatiquement les traces de la semaine précédente avec celles de la semaine courante, on positionne log_filename à server_log.%a, log_truncate_on_rotation à on et log_rotation_age à 1440.

Exemple : pour conserver 24 heures de traces, un journal par heure, toute en effectuant la rotation plus tôt si le journal dépasse 1 Go, on positionne log_filename à server_log.%H%M, log_truncate_on_rotation à on, log_rotation_age à 60 et log_rotation_size à 1000000. Inclure %M dans log_filename permet à toute rotation par taille comptée qui survient d'utiliser un nom de fichier distinct du nom initial horodaté.

Recommandations [EN]

Set to “on” for production with a reusable logfile name to limit log accumulation if you don't have a sysadmin script to do so.

Commentaires